fbpx

Entrepreneur en burnout? Comment prévenir ou te sortir d’un burnout

Burnout entrepreneur

Ça me prend tout mon courage aujourd’hui pour te parler de ça… Je suis en burnout. 

Mais je voulais essayer de briser des tabous et de me révéler un peu plus à travers ce moment difficile de ma vie. En espérant que ça puisse t’aider à moins te sentir seul à travers ce genre de défis dans ta vie personnelle et d’entrepreneur.

Premièrement, j’ai pris beaucoup de repos ces 3 derniers mois et je vais beaucoup mieux maintenant. Mon humeur est beaucoup plus stable. 

J’ai même commencé à prendre des antidépresseurs. Au début, mon orgueil ne voulait rien savoir de ça, je préférais la thérapie et les méthodes « douces » comme la méditation ou le yoga. 

Mais avec du recul, j’ai tellement bien fait de mettre un genou à terre et d’accepter de l’aide. 

Mon humeur s’est beaucoup stabilisée depuis et ça m’aide à compléter ma thérapie pour faire de véritables changements dans ma vie qui vont perdurer, sans médication. 

Donc, voici mon histoire de santé mentale personnelle et d’entrepreneur.

Mon histoire de santé mentale

En 2003, j’avais 22 ans et j’ai pris l’initiative d’aller consulter pour régler quelques problèmes personnels qui me chicotaient depuis l’adolescence. À ce moment-là, c’était difficile pour moi de nommer clairement ce qui me pourrissait la vie. 

Mais en gros, c’était principalement de l’anxiété occasionnelle, du manque de confiance en moi et de l’angoisse de performance qui se traduisait souvent en fuite de plusieurs situations sociales. Même lorsque j’étais seul, je me mettais tellement de pression que j’étais souvent épuisé. Donc, tu peux t’imaginer que lorsque j’étais avec d’autres personnes qui n’étaient pas dans ma garde rapprochée, cette pression me vidait rapidement le peu d’énergie qui me restait.

Thank god, aujourd’hui j’ai fait beaucoup de chemin, je me connais vraiment mieux et je suis plus en paix avec moi-même.

J’ai donc consulté un psychologue de façon intermittente, pendant près de 13 ans.

Alexandre Comtois - Entrepreneur en burnout - Comme éviter ou prévenir le burnout
De 2008 à aujourd’hui

Mes années d’entrepreneur web

Avec les années, j’ai pu régler et tempérer beaucoup de craintes, de problèmes de confiance en moi et d’anxiété.

J’avais arrêté de consulter depuis environ 5 ans. Mais suite à une rupture, j’ai ressenti le besoin de faire le point dans ma vie. 

Je suis donc retourné en thérapie depuis un peu plus d’un an maintenant.

Et depuis les 6 derniers mois, je suis officiellement un entrepreneur en burnout. 

Pour gérer et entretenir ma santé mentale, j’ai toujours voulu préconiser des méthodes plus « douces » comme la thérapie, la méditation, le sport, la randonnée ou même le yoga.

Le plus paradoxal, c’est que c’était presque toutes des méthodes que je pouvais contrôler, sans l’aide de personne. Je me disais que j’étais fort, que je n’avais pas besoin d’aide, que je pouvais m’arranger tout seul. J’étais un solopreneur après tout! J’ai toujours été fier d’être travailleur autonome. Déterminé et ambitieux.

Ce qui est encore plus contradictoire, c’est que j’avais réussi à vivre de bonne façon de ma business en ligne en travaillant seulement 20 heures par semaine et même pendant certaines périodes, je travaillais seulement quelques heures par semaine. 

Bien oui, le fameux 4 hour work week, ça se peut! 

Il y a plusieurs techniques pour y arriver pour générer des revenus passifs en ligne du genre. Mais ce n’est rien de magique, en amont, j’ai mis beaucoup d’années de travail pour y arriver. J’ai offert des services pendant presque 9 ans et j’ai créé en parallèle plusieurs business en ligne dont plusieurs étaient des projets de revenus passifs en ligne. 

Mais je ne suis pas là pour te parler de ça aujourd’hui…

Mes contradictions et défis

Je veux te parler de nos contradictions et du besoin de faire le point sur notre santé mentale en tant qu’entrepreneur. Aussi de nos limitations et défis mentaux en tant qu’entrepreneur. Il faut souvent prendre un moment de recul, surtout lorsqu’on a l’impression de tourner en rond et de ne plus travailler pour les bonnes raisons. 

À 40 ans, j’étais rendu là. J’avais besoin d’un gros coup de pelle dans face!

Donc même si je travaillais 20 ou 30 heures par semaine. Le problème était la pression que je me mettais. Ma tête roulait même quand je ne travaillais pas. C’était aussi un peu ça le problème. Trop de passion, mal tempéré, peut s’avérer néfaste… Et nuire à cette même passion de rayonner au quotidien.

Ouais, ça fait chier de se l’avouer, mais on est tous remplis de contradictions. Le plus dur est de mettre son égo de côté et de s’avouer que c’est vrai, qu’on a besoin de changer. Qu’on était dans le champ… 

Donner un coup de barre, pour revenir sur la bonne track de la vie.

Après avoir fait plusieurs crises d’angoisses assez intenses pendant quelques mois. Je sentais que j’avais besoin d’aide, ma psy m’a aidé à le comprendre. 

J’ai donc commencé à prendre des antidépresseurs. Mon orgueil ne voulait rien savoir de ça, mais avec du recul, j’ai tellement bien fait d’accepter de l’aide. 

Je reprends tranquillement plaisir à travailler, mais pour les bonnes raisons.

Étant un gars sensible, perfectionniste et déterminé, j’ai souffert depuis mon adolescence de crises d’anxiété occasionnelles. Qui s’est intensifié depuis la dernière année. Dans l’adversité, comme une pandémie, je suis du genre à redoubler d’efforts. L’énergie du désespoir que j’appelle. Mais notre corps à des limites.

Mon corps me parlait :

Alex, tu as attendu trop longtemps pour t’occuper de toi. Maintenant, je vais te crisser à terre. Mais ça va te permettre d’atteindre le fond du baril, pour que tu comprennes enfin l’importance de t’accepter telle que tu es, d’arrêter de te prouver à toi-même et aux autres. De mettre ton égo de côté et d’enfin donner ta vraie présence. D’enfin faire les choses simplement, pour avoir du plaisir, partager de bons moments avec les autres et faire ce qui te passionne. Sans te mettre autant de pression pour être parfait.

– Mon corps

Les tabous : La médication et la thérapie

Ah les tabous de la santé mentale! Même en 2022, il y a encore beaucoup de tabous par rapport à la santé mentale. Pourtant, selon une étude de la National Institute of Mental Health, il y a environ 72 % des entrepreneurs qui sont touchés directement ou indirectement par des problèmes de santé mentale contre seulement 48 % des non-entrepreneurs.

La médication

Je dois avouer, pour avoir consulté pendant une quinzaine d’années, j’avais encore un préjugé par rapport à la médication. Je pensais que je pouvais m’arranger tout seul et je ne voulais pas avoir besoin de cette béquille. La peur de rester dépendant d’une substance pour être bien mentalement m’empêchait de m’ouvrir à cette possibilité.

Pourtant, avec du recul, je me rends compte que c’est un outil parmi tant d’autres. Dans certains cas, comme une dépression ou de l’anxiété assez fréquente, c’est la meilleure façon pour remonter la pente. Mon tabou s’estompe de plus en plus maintenant.

J’en parle justement aujourd’hui, parce que si tu es un entrepreneur en burnout, ou sur le bord du burnout, mais que tu hésites à considérer la médication. Think again. Parles-en à ton thérapeute ou ton médecin, c’est peut-être une solution temporaire qui te permettra de remonter la pente. 

La thérapie

Un peu moins tabou que la médication selon moi, la thérapie est essentielle de nos jours. Que ce soit au niveau personnel ou professionnel. Comme l’entrepreneuriat, je crois que c’est un investissement qui se fait sur le long terme afin d’avoir des résultats. 

Étrangement, même certains médecins croient encore qu’un problème de santé mentale peut se régler en quelques mois. Pour certains peut-être, mais pour d’autres, la démarche prendra plusieurs années, sinon presque qu’une vie.

Justement mon médecin de famille me mentionnait qu’il ne comprenait pas pourquoi qu’après un an de thérapie, j’avais toujours des crises d’anxiété occasionnelles. Pour lui ça aurait dû être réglé à 100% en quelques mois grâce à la thérapie… J’étais sur le cul quand il m’avait mentionné ça!

À chacun son métier il faut croire. Si c’est ta première démarche dans ce sens, je te recommande de valider certaines informations directement avec un psychologue qualifié plutôt que de demander seulement à ton médecin de famille!

Des ressources pour t’aider

Comment prévenir ou te sortir d’un burnout

Tu es dans le fond du baril? Tu pleures en petite boule dans ton lit, parce que tu n’as plus de force pour ne rien accomplir? Ou ça tourne juste trop dans ta tête, tu n’es plus capable de prendre de décision ou de focaliser sainement sur ton travail?

Premièrement, considère de consulter un psychologue pour avoir un diagnostic clair. Sinon, tu peux commencer par en parler à un proche en qui tu as confiance. Par la suite, si tu es officiellement en burnout ou même si tu veux le prévenir, voici les trucs que j’utilise pour m’aider au quotidien.

Thérapie

Comme je mentionnais plus tôt, la thérapie est un peu comme un gym mental pour moi, c’est la fondation pour bien se comprendre et avoir une autre perspective sur soi-même. Mais comme dans tout, il n’y a rien de magique là-dedans, ça demande du temps et des efforts. Le psychologue ne fera pas le travail pour toi.

Méditation

J’essaye de méditer au quotidien, normalement le matin avant de prendre un café. Je m’assois pendant 20 à 30 minutes afin de revenir à mon corps et ma respiration. Contrairement à la pensée répandu, plusieurs pensent que la méditation permet de chasser les mauvaises pensées, faire le vide et de sniffer de l’encens en faisant des bruits bizarres. Ahhouuuummmm… Hey bien non!

La méditation permet au contraire d’aiguiser notre esprit, notre concentration et d’avoir plus d’intimités avec nos pensées et émotions. De les accepter et de les laisser vivre, sans s’y accrocher et leur donner trop de pouvoir. Je pratique la méditation pleine conscience depuis plus d’une dizaine d’années et ça m’a aidé très souvent dans ma vie d’entrepreneur.

Ça prend du temps, de la persévérance et de la pratique. C’est aussi souvent inconfortable, puisqu’on voit clairement certaines pensées qu’on voudrait bien chasser de notre esprit. Mais No pain No gain

Les médecins prescrivent de plus en plus la méditation dans le cas de dépression et d’anxiété, c’est une belle avancée dans le domaine médical selon moi! 

Voici les ressources que je te recommande :

Discipline, horaire et routine

Par défaut, j’ai toujours eu de la discipline puisque j’étais passionné et que je voulais atteindre mes objectifs. Mais je sous-estimais grandement le pouvoir de la discipline, d’un horaire et d’une routine pour ma santé mentale d’entrepreneur.

Bien segmenter son horaire et abattre les tâches une à la fois en focalisant le plus possible, sans se garrocher à partout, ça limite la possibilité de se brûler inutilement.

Limiter les sources de distraction est un must aussi!

Activité physique quotidienne

C’est reconnu et tu es sûrement déjà au courant, l’activité physique quotidienne, même si c’est 15 minutes de marche, a plusieurs bienfaits pour la santé mentale d’un entrepreneur. L’activité physique régularise l’humeur, favorise le sommeil, augmente le niveau d’énergie, aide à diminuer l’isolement social et elle peut même augmenter l’estime de soi.

Chaque fois que je vais m’entraîner ou juste m’aérer l’esprit en allant marcher en forêt pendant 15 à 30 minutes. Je sens que ma concentration est tellement plus grande à mon retour au boulot. La discipline est encore là le plus difficile, mais une fois ancrée comme routine dans le quotidien, ça se fait tout seul!

Le Journaling

J’ai toujours rédigé un journal personnel depuis le début de ma vingtaine, mais ce n’était pas au quotidien. Depuis quelques semaines, j’ai découvert Ryan Holiday de Daily Stoic, il parlait du journaling quotidien et ces bienfaits.

Le Journaling – Ryan Holiday de Daily Stoic

Équilibre travail-famille

Se garder du temps pour se changer les idées, prendre du recul sur ses projets de solopreneur, c’est essentiel pour garder un équilibre mental selon moi. Dans mes débuts, je faisais abstraction de presque tout, sauf ma business… mais après quelques années, comme tu peux t’en douter, j’ai fini par en payer le prix. 

Je me suis vite rendu compte que je devais doser ma passion en prenant des pauses pour m’amuser avec mes amis et ma famille.

Le Poutineur - Projet passion pour palier à mon burnout d'entrepreneur
LePoutineur.com

Passe-temps ou projet passion

Selon moi, un autre truc pour avoir une bonne santé mentale d’entrepreneur est un projet passion. C’est essentiel pour décrocher de notre entreprise principale selon moi.

C’est quoi un projet passion pour moi? C’est un projet qui n’est pas nécessairement dans l’optique de générer des profits à tout prix. C’est un projet qui peut apporter quelques revenus, mais qui est davantage pour ton plaisir personnel de faire quelque chose qui te passionne à fond. 

Ça peut tout simplement être un passe-temps aussi, quelque chose qui te vide complètement l’esprit. Dans mon cas, c’est des petits projets de rénovations occasionnelles, mais sinon, tu connais déjà peut-être ma passion pour la poutine et les produits du terroir québécois. Va voir mon projet passion, Le Poutineur!

En conclusion

Malgré nos embûches, nos défis et échecs d’entrepreneur, ce qui compte avant tout, c’est qu’on peut apprendre sur soi-même, les autres, et sur la vie en général. Lorsque tu atteins le fond du baril, rappelle-toi toujours que tu as sûrement quelque chose à apprendre de tout ça. Je te recommande de voir aussi l’article et le vidéo que j’ai faits qui parle de la montagne russe émotionnelle de l’entrepreneur web.

Ton corps te parle, écoute-le!

Prends soin de toi ❤️

Abonne-toi au Podcast Business Liberté :

Bootcamp Business Liberté

TESTE ET LANCE TON PRODUIT NUMÉRIQUE OU TON MEMBERSHIP ET GÉNÈRE TES PREMIERS REVENUS EN MOINS DE 7 JOURS.

ARRÊTE DE REMETTRE ÇA À DEMAIN. LANCE ENFIN TA BUSINESS LIBERTÉ!

Inscris-toi au Bootcamp Business Liberté

Articles Liés

Réponses